Projet de court-métrage en cours, tourné à l’occasion d’une résidence à la Cité des Arts de Saint-Denis (La Réunion), 2020.

« La petite église sans toit de l’île d’Aran, en Irlande, évoque pour moi ce koan japonais : ‘Ma maison ayant brûlé, plus rien ne me cache la Lune éclatante’ ; ma vie est en ruine, plus rien ne fait obstacle à la vision de ce qui est. Je pense aussi à cette parole de Jean Cocteau, à qui on demandait : ‘Si votre maison brûlait, qu’emporteriez-vous ?’ – ‘J’emporterais le feu !’ Si le monde brûlait, qu’est-ce que j’emporterais ? »

Jean-Yves Leloup, Si ma maison brûlait, j’emporterais le feu