un autre vide en échange

extrait, travail d’édition en cours.
photographies prises entre 2014 et 2020 avec deux téléphones portables différents.

Trier, imprimer, assembler ces fragments disparates du quotidien.
À la manière d’un journal intime visuel, je photographie ce qui
m’entoure pour venir alimenter une collection d’images qui semble
sans fin.
En procédant à la sauvegarde des données contenues dans mon
téléphone portable, j’ai redécouvert le potentiel plastique de ces
images pixelisées, dites de « mauvaise qualité ».
Les imprimer m’a permise de voir ces images non plus une par
une sur un petit écran, mais dans leur ensemble, de les mettre en
relation les unes avec les autres. Elles se répondent désormais pour
créer une forme de narration visuelle inattendue : l’étincelle de
poésie contenue dans des images souvent accumulées et disparues
dans la mémoire d’un téléphone.


pdf disponible ici